La maison Mouret > Nos créations > Classique > Les lustres anciens : une histoire de famille chez les Mouret

cliquez sur les images pour les agrandir

Les lustres anciens : une histoire de famille chez les Mouret

Coeur de métier, les lustres anciens, est sur quoi la maison a bâti sa notoriété et sa réputation depuis trois générations. Spécialiste dans la vente de luminaires anciens, mais aussi surtout de leur réédition. Nous avons régulièrement des lustres anciens de toutes les époques, nous réédition aussi les lustres des époques : Louis XIII, XIV, XV, XVI, les lustres Empire, Charle X, Louis-Philippe, Napoléon III. Mais aussi dans l’art nouveau, Art Déco et des années 50-60.

À ces débuts, le lustre était simplement un objet au plafond, petit à petit, il a su gagner en notoriété avec des matériaux plus précieux, pour devenir un des objets les plus convoité de la haute société, pour ensuite s’adapter au gaz puis à l'électricité, pour devenir indispensable et à la portée de tous. La forme des lustres anciens n’a pas beaucoup changé au cours des siècles, ce qui n'a pas empêché aux artisans de concevoir de véritables chefs-d'oeuvre.

En effet, aux moyens âges, les lustres anciens étaient en bois, il était un simple objet d’éclairage. Il était en forme de croix ou de cercle sur lequel étaient fixé les branches. On y déposait dessus des bougies, grâce à un système de poulies et de cordes, il était possible de monter et descendre le lustre du plafond.
À partir du XV° siècle, les lustres prennent une autre dimension, il devient plus luxueux. Toutes les hautes personnes de la société à cette époque en Europe, veulent un lustre pour éclairer leur demeure.

C’est sous Louis XV, que les lustres anciens en cristal apparaissent et ils deviennent de plus en plus gros. De par leur nouvelle brillance et grosseur, les lustres anciens baroques deviennent alors extrêmement luxueux. Plus tard cet objet de convoitise et de décoration devient moins cher et plus accessible.

Une première grande évolution est faite dans les lustres anciens, ce sont les bougies qui sont troquées contre le système d'éclairage au gaz. Ce qui facilite grandement son utilisation, du fait de ne plus les monter et les descendre.

Et c’est au XIX° siècle, que les premiers lustres anciens s'électrifient, et son monde avec de fausses bougies ou ont caché les douilles pour visser les ampoules. Grâce à l'électricité, la classe moyenne peut enfin accéder à cet objet de luxe.

Nous écrire

Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires